The Campus team
Contact and who's who
UCL Louvain-en-Woluwe
UCL Louvain-la-Neuve
ULB Bruxelles
ULg Liège
UMons
KULeuven
Odisee Brussel
UA Antwerpen
UGent
VUB Brussel
George Clooney repasse derrière la caméra
après ’The Monuments Men’.
SuburbiconIl nous sert cette fois une comédie noire dont le scénario est signé par Joël et Ethan Coen (No Country For Old Men).
On y suit une famille modèle au cœur de l’Amérique vivant dans une paisible banlieue résidentielle où tout semble parfait en cette fin des années ’50.
Un incident raciste survient et voilà que tous les habitants se montrent moins gentils qu’il n’y paraît.
S’ensuit une violence inouïe et des évènements incompréhensibles pour ces personnes bien sous tous rapports.


AVEC UN CASTING EN BÉTON composé de Matt Damon et Julianne Moore ainsi qu’un scénario signé par des connaisseurs en la matière sans oublier un réalisateur qui a déjà fait ses preuves, on pouvait croire que ’Suburbicon’ allait être un chef-d’œuvre.
C’est un pari à moitié gagné car le film ne fonctionne pas parfaitement.

UN MANQUE DE RYTHME ÉVIDENT S’EN RESSENT. Clooney passe ainsi à côté de son sujet.
Certes, le scénario est original, les reconstitutions historiques également mais Clooney n’a pas la patte des frères Coen en matière de mise en scène.
Heureusement, Matt Damon tire son épingle du jeu et porte le film à bout de bras.
L’ensemble reste néanmoins plaisant mais il manque ce petit quelque chose pour en faire un film brillant.

Casting: Matt Damon, Julianne Moore, Oscar Isaac
Réalisation: George Clooney
Jean-Jacques  ▲

Suburbicon
Suburbicon
Suburbicon