The Campus team
Contact and who's who
UCL Louvain-en-Woluwe
UCL Louvain-la-Neuve
ULB Bruxelles
ULg Liège
UMons
KULeuven
Odisee Brussel
UA Antwerpen
UGent
VUB Brussel
Chez Audi, on aime les Q
Audi Q2Audi est une des familles de SUV les plus importantes du marché. Nous connaissions déjà les Q7, Q5 et Q3 et la marque vient de confirmer la production très prochaine des Q8 et Q4… et même d’un Q6 électrique qui sera produit dans l’usine de Forest!
Aujourd’hui, c’est le plus petit de la gamme que je te présente: le Q2.
A l’époque, il me semble qu’il avait été aussi question d’un Q1 qui était annoncé pour l’année dernière… mais celui-ci n’est pas encore sorti des tiroirs. Notre Q2 est donc -pour l’instant- le plus petit SUV de la gamme.


UN NOUVEAU LOOK. Alors que les Q que nous connaissons présentent des lignes plutôt rondes, le Q2 affiche un dessin plus carré avec des arrêtes de profil bien délimitées.
A l’avant, nous trouvons toujours la fameuse grande calandre dont les barres de séparation initialement verticales sont aujourd’hui horizontales.
Ce qui donne un look encore plus consistant à la proue, ce sont les fausses bouches d’aération aux extrémités, sous les phares… un peu à la façon de la nouvelle Civic de Honda.
Indépendamment de sa taille, tu identifieras aisément le Q2 grâce à la partie de sa carrosserie entre les vitres latérales et la lunette arrière, généralement d’une couleur tranchante.
Dans cette voiture premium, il est bien normal que l’intérieur soit digne de l’extérieur.
Audi nous a habitué à des matériaux de qualité et des assemblages parfaits. Ce que l’on trouve dans le Q2 n’a rien à envier à ses ainés.

INTÉRIEUR SOBRE ET PRATIQUE. Ne compte pas sur Audi pour te présenter des tableaux de bord fantaisistes.
C’est plutôt rassurant et la vue générale est très agréable. On trouve à bord toute la technologie actuelle mais certaines fonction -pourtant bien utiles- sont en supplément comme le Lane Assist (aide au maintien dans la file), l’affichage ’tête haute’ ou le Stop & Go permettant un arrêt et redémarrage automatique dans les embouteillages.
Dans la plupart des véhicules asiatiques (Japon, Corée du Sud…) on trouve dans l’écran de navigation une caméra de recul.
Ce n’est pas un gadget: la vue arrière est non seulement utile pour les manœuvres de stationnement mais aussi pour les sorties de stationnements en épi.
Dans la Q2, on a toujours droit à la présentation d’un dessin de voiture avec zones clignotantes lors de l’approche d’un obstacle et avec le petit bip d’accompagnement.
Cette auto de 4,19 mètres de long pour 1,79 de large est généreuse pour les passagers qui, même à l’arrière pourront voyager confortablement.
Le volume du coffre de 405 litres peut passer à 1.050 litres avec les sièges arrière rabattus.

DES CHEVAUX, IL Y EN A! Le Q2 est disponible avec diverses motorisations de 1.0 essence à 2.0 Diesel.
Le 1.6 TDi que j’ai pu tester délivre 116 chevaux, ce qui est un très bon compromis pour cette machine qui ne pèse que 1.310 kilos.
Pour une conduite sportive il faut bien sûr un peu jouer de la boîte mais celle-ci est souple et bien étagée.
Cette ’petite’ auto frise les 200 km/h en pointe et se permet un zéro/cent en seulement 10,3 secondes.
Ce Q2 1.6 TDi est disponible avec boîte manuelle six vitesses (25.500 euros) ou boîte automatique S Tronic sept vitesses (27.600 euros).

EN AVANT SUR LA ROUTE… avec le volant du Q2 dans les poings, c’est un réel plaisir tant sur routes sinueuses que sur autoroutes ou en ville.
Tu te sens bien partout avec une direction précise et une caisse qui vire parfaitement à plat.
L’idéal est, bien sûr, de pouvoir circuler sur des routes correctes (ce qui n’est pas toujours le cas dans notre plat pays) mais les surfaces ’difficiles’ sont également bien assimilées par les suspensions.
Même si ce Q2 possède tout l’ADN de ses grands frères, on ressent ici une touche de jeune bien agréable.
Victorya  ▲

Audi Q2
Audi Q2
Audi Q2
Audi Q2