campus.be HomePage
The Campus team
Contact and who's who
Actiris
LeForem
UCL Louvain-en-Woluwe
UCL Louvain-la-Neuve
ULB Bruxelles
ULg Liège
UMons
KULeuven
Odisee Brussel
UA Antwerpen
UGent
VUB Brussel
Coup de gueule à propos de la gestion
touristique en Brabant wallon
Tourisme pour WaterlooConseiller communal Écolo non réélu aux dernières élections communales de Waterloo, Yves de Voghel enrage.
Le soleil et la chaleur de ce beau dimanche dernier, quasi printanier, l’ont incité à enfourcher son vélo pour une balade promet- teuse sur le champ de bataille de Waterloo et aux alentours.


AVANT, ÇA VIVAIT! En revenant de son excursion, il a eu envie de pousser un coup de gueule par rapport au tourisme dans le Brabant wallon en commençant par le site du Lion de Waterloo: ’’Le restaurant Le Bivouac de l’empereur est fermé pour cause de changement d’exploitant jusqu’au mois prochain.
Résultat: le site, déjà mortel depuis l’enterrement du Mémorial 1815 et la suppression des musées annexes, l’est encore plus.’’

PAS UNE TERRASSE, PAS UNE GAUFRE à se mette sous la dent. Les étrangers errent comme groggy. Le parking tout en longueur et éclairé sur 500 mètres, démontre qu’on est en absurdie. Désolant.
’’Des générations de la famille Brassine doivent se retourner dans leur tombe. Oui, avant, ça faisait un peu kermesse, mais ça vivait!’’

OÙ SONT LES CYCLISTES? Yves de Voghel trouve aussi bizarre que, malgré le beau temps, il y a très peu de vélos.
’’Le parc à vélos de plus de 20 emplacements ne compte aucun vélo. On serait à Gaasbeek ou Laethem-Saint-Martin, cela déborderait. Il faut dire que nos bouts de piste cyclable en béton sont généralement peu entretenus.’’

UNE SEULE VOITURE DANS LE PARKING. Poursuivant son escapade vers le Dernier quartier général de Napoléon à Genappe, le Waterlootois s’interroge: ’’Quelle est donc la fréquentation de ce musée provincial? Chaque fois que je passe devant en semaine ou le week-end, je ne vois qu’une seule voiture dans le parking. Celle du gardien?’’

DES PANNEAUX TOURISTIQUES SALES ET ILLISIBLES. Dernier reproche d’Yves de Voghel: la signalétique touristique.
’’Que penser d’une Wallonie qui n’est même pas capable de nettoyer les panneaux signalétiques le long des autoroutes ou à l’entrée des communes? A chaque fois que je passe devant, j’enrage.
Si la Wallonie n’est pas capable d’assurer cet entretien minimal, la province doit s’y substituer. Du côté de la commune de Waterloo où je suis intervenu, c’est niet’!’’
Tanguy de Ghellinck  ▲

Tourisme pour Waterloo
Tourisme pour Waterloo
Tourisme pour Waterloo
Tourisme pour Waterloo