campus.be HomePage
The Campus team
Contact and who's who
Actiris
LeForem
UCL Louvain-en-Woluwe
UCL Louvain-la-Neuve
ULB Bruxelles
ULg Liège
UMons
KULeuven
Odisee Brussel
UA Antwerpen
UGent
VUB Brussel
Les jeunes placent le harcèlement sexuel
en tête de l’agenda politique
Harcèlement sexuel jeunesPlan International Belgique et Canon ont uni leurs forces pour permettre aux jeunes de partager leurs expériences de harcèlement sexuel.
Par le biais de la photographie, les jeunes capturent ce que le harcèlement sexuel signifie pour eux afin de briser collectivement ce tabou.
Avec cette vision, les jeunes de BruxELLES se sont rendus au Parlement de Bruxelles, où la résolution sur la lutte contre le harcèlement sexuel dans l’espace public, et en particulier dans les transports publics, a été votée à l’unanimité.


DES JEUNES ACTIVISTES AU PARLEMENT BRUXELLOIS. Les jeunes se sont rendus une première fois au Parlement bruxellois et ont engagé le débat avec les différents partis sur le harcèlement sexuel dans l’espace public.
Sur la base des propositions politiques des jeunes, une résolution a été rédigée avec diverses mesures, dont notamment le lancement d’une campagne de sensibilisation sur la manière de réagir lorsqu’on est témoin de harcèlement sexuel.

VOTÉ À L’UNANIMITÉ AU PARLEMENT BRUXELLOIS. C’est la première fois que des jeunes ont été entendus en qualité d’experts lors d’une audience parlementaire au Parlement de Bruxelles.
Plan International Belgique EST convaincu que les jeunes peuvent faire la différence, surtout lorsqu’il s’agit de problèmes qu’ils rencontrent dans la vie quotidienne. C’est précisément ce qu’incarne le projet photographique BruxELLES.

LE POUVOIR DE LA NARRATION VISUELLE. Les quatorze jeunes de BruxELLES se sont réunis à Bruxelles pour cerner le problème du harcèlement sexuel par la photographie.
Grâce au soutien de Canon, les jeunes ont appris à s’exprimer de manière artistique et totalement autonome et à ouvrir à la discussion un sujet aussi sensible que le harcèlement sexuel.

60 % DES FEMMES BELGES ont déjà été victimes de sexisme. Le projet BruxELLES a été mis sur pied par Plan International Belgique en 2017 avec le soutien du programme Imaging for Good de Canon et d’equal.brussels.
Pour ce projet, les jeunes ambassadeurs ont mis l’accent sur l’égalité des sexes et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles.
En effet, en Belgique, 60 % des femmes indiquent avoir déjà été victimes de sexisme en rue ou dans les transports publics.
Une femme sur deux a même été victime de violence physique. Ces chiffres alarmants, mais aussi leurs propres expériences avec le harcèlement sexuel ont convaincu les jeunes de s’engager en faveur de ce thème.
Kelly  ▲
Harcèlement sexuel jeunesHarcèlement sexuel jeunes
Harcèlement sexuel jeunes
Harcèlement sexuel jeunes
Harcèlement sexuel jeunes
Harcèlement sexuel jeunes
Harcèlement sexuel jeunes