CampusTeam
Contact and who's who
Actiris
LeForem
UCL Louvain-en-Woluwe
UCL Louvain-la-Neuve
ULB Bruxelles
ULg Liège
UMons
KULeuven
Odisee Brussel
UA Antwerpen
UGent
VUB Brussel
Face au mur T1 et T2
Entre cabane et cavale
Entre cabane et cavaleN’ayant pas eu l’occasion, à l’époque, de vous présenter ce diptyque, je m’en serais voulu de le passer sous silence et, surtout, de ne pas le faire connaître à tous ceux qui seraient passés à côté lors de sa sortie.
Dès lors… Face au mur est le récit intérieur d’un malfrat de soixante ans. Seul dans sa cellule, il laisse remonter ses souvenirs, se repasse les périodes clés de sa carrière.
Évasion d’une maison d’arrêt à Lyon, arrestation en Allemagne, braquage d’un dépôt de fonds en Île-de-France, première détention significative à Belle-Île-en-Mer, cavale en Corse… Un jour, cet acteur du grand banditisme français rencontre dans sa cellule Laurent Astier, auteur bien connu de polars mis en BD. C’est alors que naît ’Face au mur’.


À SOIXANTE ANS, JEAN-CLAUDE PAUTOT, NOTRE BRAQUEUR, totalise 25 ans de cabane et 15 de cavale. En 1982, à 25 ans, il se retrouve déjà dans la pire prison de France.
Et croyez-nous, lorsqu’il dit la pire, il sait de quoi il parle lui qui en avait déjà testé quelques-unes. Comme il le dit: ’’Quand vous entrez ici, vous n’avez qu’une seule envie, vous faire la malle.’’
En 1992, il s’offre, façon de parler, un sacré pactole. Plusieurs millions d’euros. Déjà à cette époque, les banques et les fourgons c’était fini. Il fallait aller directement à la source.
Aujourd’hui, à soixante ans, Pautot s’est rangé des voitures. Il a demandé la liberté conditionnelle, qu’il a obtenue, afin de se consacrer entièrement à la peinture.

LE PREMIER OPUS EST DÉCOUPÉ EN SEPT CHAPITRES non chronologiques. Une construction qui donne un ton tout particulier à l’œuvre et rappelle au lecteur des montages comme ceux de Tarantino au cinéma.
Chaque épisode tient à la fois de la nouvelle et du feuilleton. Les allers-retours temporels signent l’agilité d’un romancier hors pair.
Ils sont utilisés comme autant de couches qui épaississent progressivement le personnage et façonnent le propos. La fluidité de ces flashbacks est permise grâce au jeu chromatique mis en place par Laurent Astier: à chaque époque clé sa tonalité distinctive.

APRÈS LE PREMIER TOME PASSÉ AU CŒUR de la vie du malfrat, et ce entre braquages et cavales, Pautot et Astier nous livrent alors le revers de la médaille du grand banditisme.
Du coup d’essai au drame qui l’oblige à se ranger, en passant par le détail que le fit tomber, ce second et dernier opus fouille les racines du mal et les choix de rupture de Pépé dans sa trajectoire d’homme en colère.

HUIT CHAPITRES ET UN ÉPILOGUE pour comprendre une vie à pile ou face. Une BD efficace qui se lit d’une seule traite.
On notera encore que chaque fin d’album est agrémentée de coupures de journaux de l’époque, de rapports d’enquêtes, de photos d’armes saisies…
De quoi plonger plus encore le lecteur au cœur de ce que fut ce monde du grand banditisme français.

Casterman
Charly  ▲
Entre cabane et cavaleEntre cabane et cavale
Entre cabane et cavale
Entre cabane et cavale
Entre cabane et cavale
Entre cabane et cavale