CampusTeam
Contact and who's who
Actiris
LeForem
UCL Louvain-en-Woluwe
UCL Louvain-la-Neuve
ULB Bruxelles
ULg Liège
UMons
KULeuven
Odisee Brussel
UA Antwerpen
UGent
VUB Brussel
Quand Pierre Efratas revisite
La geste des quatre fils Aymon
La geste des quatre fils AymonJean Subrenat, professeur honoraire à l’Université d’Aix-Marseille, préface ce remarquable ouvrage que Pierre Efratas dédie, entre autres, aux quatre fils Aymon.
’’Un de plus’’, direz-vous? Certes! Mais cette fois, et comme l’explique fort justement le professeur Subrenat, c’est via Maugis, cousin et intime des frères Aymon, ayant lui-même participé de l’intérieur à ce drame, que Jean Subrenat propose cette geste.
Pour être plus précis: la superbe relecture des ’Chroniques de Maugis’.


DANS LA GRANDE TRADITION ÉPIQUE des XIIe et XIIIe siècles, l’histoire des quatre fils Aymon avait été construite dans un contexte médiéval précis.
À de nombreuses reprises, elle a évolué au fil du temps, et selon les différents courants littéraires français et européens.
Aujourd’hui, la visite des ’Chroniques de Maugis’ s’inscrit avec flamboyance dans notre XXIe siècle.

LORS D’UNE INTERVIEW SUR LN24, parlant de son ouvrage, Pierre Efratas expliquait que l’histoire des quatre fils Aymon s’impose comme une histoire actuelle. Celle de la lutte pour la liberté contre la tyrannie.
À l’époque, c’était celle des gens ayant des croyances antérieures au monothéisme contre ce pouvoir de l’Église qui les écrasait. C’était également la rébellion des jeunes contre leurs pères, et bien évidemment contre Charlemagne qui se voulait le père de tous.
Quant à Bayard, qui n’était pas totalement un cheval, il était libre de ses pensées et faisait ce qu’il lui plaisait.
Et qu’importait les conséquences. Autre point souligné par Pierre Efratas, le fait que tous les personnages évoluant dans cette geste, n’étaient ni totalement bons, ni totalement mauvais.

CHARLEMAGNE SE MORDAIT LES LÈVRES DE RAGE. Un démon incarné en cheval avait libéré les quatre fils Aymon. Et cette liberté le narguait.
Nous sommes en 776. Charles, roi des Francs et des Lombards, règne d’une main de fer. Pendant ce temps, Maugis d’Aigremont vit avec tout un petit monde d’irréductibles vassaux dans la forêt d’Ardenne.
On pourrait penser ici au petit village gaulois d’Astérix, et qui résiste envers et contre tout à la grandeur expansionniste de Rome.
En dépit de sa jeunesse, la réputation d’enchanteur qui colle à Maugis, ne cesse de grandir. Même si elle est quelque peu surfaite!
Or, voici qu’un matin, tout va changer pour lui puisque le cheval Bayard fait irruption dans sa vie.

’’CHEVAL’’, DITES-VOUS? Si vous tenez à vos abattis, ne prononcez jamais ce mot devant lui, car Bayard est un ’Faé’, une créature géante protégée par les fées.
Devenus alliés, puis amis inséparables, Maugis et Bayard méditent une cruelle vengeance contre le tyran royal qui détruisit leurs familles et leur enfance.
Et l’aventure de commencer. Une aventure qui va les mener, en compagnie des quatre fils Aymon, à travers tout le royaume franc.

DE LA FORÊT D’ARDENNE À LA GASCOGNE en passant par Aix et le palais de Charlemagne. Une chevauchée pleine de périls, de tragédies, de vengeances, mais aussi d’amours, de chansons et de rires…
Un ouvrage qui devrait faire le bonheur de tous ceux qui sont accros à l’Histoire et aux histoires de l’Histoire. Sans oublier tous les étudiants en… histoire.

Les chroniques de Maugis chez Noir d’Absinthe
Charly  ▲

La geste des quatre fils Aymon