campus.be HomePage
CampusTeam
Contact and who's who
Actiris
LeForem
UCL Louvain-en-Woluwe
UCL Louvain-la-Neuve
ULB Bruxelles
ULg Liège
UMons
KULeuven
Odisee Brussel
UA Antwerpen
UGent
VUB Brussel
Jaguar F-Type:
digne héritière de la légendaire Type-E
Jaguar F-TypeCette nouvelle Jaguar est présente sur le marché depuis quelques années déjà, mais elle a subi de beaux remaniements tant physiques extérieur et intérieur qu’en ce qui concerne les motorisations.
Si les gros huit cylindres de 450 ou 575 chevaux sont toujours bien au programme, c’est le quatre cylindres de 300 chevaux que nous avons testé cette fois pour Campus.


LA NOUVELLE F-TYPE GAGNE EN FINESSE. Ce n’est pas tellement la ligne générale qui change, mais plutôt son regard. Les optiques qui s’intégraient déjà fort bien dans les ailes avant sont placées encore davantage à l’extérieur et sont étirées de la calandre jusqu’au passage des roues, ce qui est du plus bel effet!
Et puis, à l’avant comme à l’arrière, la nouvelle F-Type reçoit une signature lumineuse à LED. Ce n’est pas tout: la calandre est actuellement plus large et est dépourvue de la barre qui lui servait de support de plaque.
Les prises d’air à gauche et à droite de la calandre ont également été redessinées et forment un tout vraiment agréable au regard.

DANS L’HABITACLE, toujours un concept strictement deux places. C’est l’ADN de la F-Type. La voiture est basse, mais l’accès est aisé et, une fois assis derrière le volant ou comme passager, le confort est optimum et, avec sa largeur de 1,92 mètre, l’espace aux épaules ne manque certainement pas.
La vue générale du tableau de bord permet de découvrir les nouveaux compteurs numériques avec un bel écran paramétrable de 12,3 pouces qui permet de sélectionner divers affichages.
Inutile de quitter trop longtemps la route des yeux: grâce à sa réactivité et sa bonne définition, une seconde suffit pour maîtriser l’information. Et, pour ceux que ça intéresse, l’écran multimédia central permet aussi d’avoir accès à Spotify.
Le grand hayon arrière s’ouvre sur un coffre dont le volume n’a rien à voir avec celui des grosses berlines ou des SUV mais ses 407 litres permettent aux deux occupants de caser tous les bagages nécessaires pour les vacances ou les bons petits week-ends.

TROIS CENT CHEVAUX, EST-CE SUFFISANT? La réponse est claire et nette: oui! A tel point qu’on pourrait se demander si les gros V8 sont encore vraiment utiles. Nous ne reviendrons pas sur les vitesses des véhicules sportifs par rapport aux limitations de vitesse autorisées: non, non, une petite pointe ou une super accélération de temps en temps,ça fait du bien au moral. Malgré une Europe dite unie, nos voisins allemands autorisent ce genre de sport! Mais pour combien de temps encore?
En tout état de cause, la F-Type P300 a du répondant sous le pied droit: elle se permet un zéro/cent en seulement 5,7 secondes et ne s’arrête de bondir que lorsque l’aiguille du compteur touche les 250 km/h!
Tout ceci dans un agrément total piloté par une excellente boîte automatique à huit vitesses d’une fluidité bien agr?able.

UN PLAISIR SUR LA ROUTE. Une fois bien assis, le volant dans les poings, c?est là que tout commence. Le moteur de la P300, nettement plus léger que les gros V8, offre une direction très intéressante dans les parcours sinueux.
Et, avec son châssis bien équilibré, l’adhérence n’est jamais prise en défaut et a tout pour rassurer le pilote. Une bosse sur la route (il y en a!) ne perturbe pas la trajectoire.
Et, dans les parcours sinueux pris à allure plutôt sportive, le freinage se montre toujours à la hauteur, sans la moindre surchauffe.
Pour la consommation, on peut se baser nettement sous les dix litres aux 100 km… sauf si l’on cravache les chevaux qui, dans ce cas, se montreront plus gourmands.
Soixante mille euros pour l’une des plus élégantes sportives du monde, est-ce exagéré? Sûrement pas… et, en plus, le logo Jaguar, c’est une belle signature
John Ess  ▲
Jaguar F-TypeJaguar F-Type
Jaguar F-Type
Jaguar F-Type
Jaguar F-Type
Jaguar F-Type
Jaguar F-Type